Au hasard...

Contact

Email : tartoaujapon@gmail.com

Thème

Choisissez un thème :

Syndication

Flux

Suivez-moi

Billets

CV et lettre de motivation - 2

09/05/2009

Suite au précédent billet dédié au rirekisho, voici une présentation du second document nécessaire lorsqu'on postule pour un emploi, le shokumukeirekisho. Vous allez voir que, contrairement à son ami, le format nous est ici très familier.

Littéralement, shokumukeirekisho (職務経歴書) peut être traduit par "historique des expériences professionnelles", ce qui est suffisamment clair : c'est comme notre CV, d'ailleurs il n'existe pas de format imposé et il n'y a pas non plus de contrainte d'écriture manuscrite ni de cases à remplir.

Mon shokumukeirekisho est agencé de manière assez classique avec exactement quatre sections que je vais présenter une par une. J'ai fait rapidement les images sous gimp et la mise en forme n'est donc pas très propre, en tout cas elle est différente, mais j'ai recopié exactement le même contenu.

Commençons par l'en-tête, très sobre puisque toutes les informations d'état civil ont déjà été indiquées dans le rirekisho :

Outre le nom, remarquez la présence de la date du jour.

La première section, 職務経歴 (chronologie) est très brève, elle liste les dates des différentes expériences professionnelles avec les postes occupés :

La section suivante, 詳細 (détail), est le coeur du document avec le descriptif des différentes expériences. Comme le format est libre, il était assez logique pour moi de faire une simple traduction (bien qu'elle n'eût rien de "simple" !) de mon CV. Pour exemple, voici ma première expérience qui remonte à l'année 2000 :

A côté des dates de début et fin, il est d'usage d'indiquer la durée correspondante entre parenthèses comme commodité, afin d'éviter au recruteur d'avoir à faire le calcul. Ensuite et dans l'ordre :

  • poste occupé (職種), ici "développeur web". La taille de l'équipe figure également
  • contenu (職務内容) : "encyclopédie en ligne", avec le détail des principales tâches en dessous
  • environnement technique

Vous voyez qu'il n'y a rien d'extravagant dans ce format.

La section suivante recense les principales compétences, classées ici par catégorie (langages, technos web, bases de données etc.) :

Là encore, pas de spécificité locale.

Il reste une dernière section, vous l'avez peut-être deviné...c'est la lettre de motivation ! En effet au Japon, il ne s'agit pas d'un document à part mais d'une sous-section du shokumukeirekisho. Un détail toutefois : en France, il est courant d'adopter la structure "vous-moi-nous", mais au Japon ça semble se limiter plutôt à "moi-nous" :

Je ne traduis pas, mais voici les grandes lignes :

  • les deux premiers paragraphes constituent le "moi", où je mets mes atouts en avant (capacités rapides d'adaptation à différents environnements, qualités de communication etc)
  • le troisième paragraphe constitue le "nous" : ce que j'apporte et souhaite faire dans la société (gestion de projet, tout en continuant à développer mes compétences techniques etc)
  • le quatrième paragraphe est particulier, j'y précise que, ma mère étant japonaise, je comprends bien les différences culturelles entre Français et Japonais et n'aurai donc pas de problème d'incompréhension avec mes futurs collègues. J'ai également mis une phrase optionnelle selon la société visée, où j'indique que mes compétences en français et anglais me permettent également de traiter avec des clients internationaux
  • et une formule de politesse pour conclure

Catégorie : Travail

18 commentaire(s)

Commentaires

Par eno le 11/05/2009 à 09:23:45

franchement, quel boulot ça doit représenter.... Tu devais être "content" quand ça a été fini !

Par Tarto le 13/05/2009 à 03:08:36

Je ne te le fais pas dire !

Par Herman le 27/05/2009 à 10:19:49

Good stuff. Thanks for posting this.

Par Tarto le 28/05/2009 à 12:34:25

Thanks!

Par Nico le 31/08/2009 à 08:08:20

Merci beaucoup pour ses precieux conseils tres utiles. Tout est tres bien detailles et j'imagine donc que tu as du passer un temps fou a le faire.
Bonne continuation.

Par Tarto le 31/08/2009 à 23:56:08

Merci !
Effectivement, je ne compte pas les heures passées à rédiger tout ça. Mais je me suis fait bien sûr fait aider, et je rendrai prochainement à César ce qui lui appartient.

Par remy le 18/09/2009 à 11:50:46

Merci pour ton article ! C'est vraiment super.

Je suis allé chez Hello work, avec mon CV... La femme qui m'a recue m'a donné le nom d'une entreprise intéressée, et m'a dit de faire mon CV "motto komakai..." euh... ben heureusement que j'avais vu ton article avant, car sinon, j'aurais été perdu... du coup quand elle m'a dit ca, je me suis dit qu'il existait un mec cool sur internet qui a fait un article complet la dessus... ca m'a évité bien du stress et du temps perdu !! un grand merci donc. D'ailleurs,j'espère que tu as trouvé du travail, moi, je cherche... je suis graphiste.

Bonne continuation au Japon, et encore merci :)

Rémy.

Par Tarto le 21/09/2009 à 07:57:11

Merci !
Eh oui, il faut parfois être bien "komakai" au Japon :-)

Par Anna le 22/03/2010 à 14:27:55

merci beaucoup pour ton article, c'est vraiment bien fait....compliments pour ton travail! J'en profite pour te poser une petite question et abuser de ton expérience...j'ai un cv en japonais qui est prêt, et je dois trouver du taf avec un visa working holiday...je pense aller me présenter avec mon cv directement dans certains hotels pour travailler à la réception...faut-il une lettre de motivation ou le cv suffit-il?
Merci encore,
Anna =)

Par Tarto le 24/03/2010 à 16:40:41

Merci !
Je t'avoue malheureusement que je n'ai pas de réponse concrète à ta question. Mon intuition me dit toutefois qu'un CV devrait suffire, dans la mesure où le working holiday ne permet pas un travail à plein temps (si mes souvenirs sont bons), rendant probablement les critères plus souples pour les postes accessibles.

Par vi-chan le 31/07/2010 à 18:30:13

bonjour
bravo pour cet article très instructif.
j'ai une question: saurais-tu ce qu'il en est des lettres de motivation, formulaires, etc... pour une demande/recherche de stage? je vais intégrer un master de didactique du français langue étrangère (FLE) et je veux faire mon stage au Japon, mais c'est le brouillard...
merci d'avance !

Par Modo chan le 12/11/2010 à 19:30:11

merci beaucoup pour ces informations. Je suis en train de préparer mon dossier pour partir étudier un an au Japon et on nous demande de faire un CV et une lettre de motivation en japonais et ton billet aura été très utile.

Par Tarto le 29/11/2010 à 00:56:33

De rien, bon courage !

Par so-chan le 30/11/2010 à 11:56:06

bonjour,
étant donné que je n'arrive pas à lire tous les kanji de la formule de politesse à la fin de la lettre de motivation, serait-il possible d'avoir la transcription en hiragana?

merci d'avance :)

Par Tarto le 01/12/2010 à 10:46:44

La dernière phrase hein ?
ごさいよういただければ、かならずきたいにそえるせいかがだせるようぜんりょくをつくしますので、どうぞよろしくおねがいいたします
Je sens que tous les gaijins qui passent sur mon blog vont avoir la même lettre de motivation :-)

Par so-chan le 02/12/2010 à 16:34:22

lol! peut être pas exaaaactement la même mais ça va nous inspirer disons :p

merci pour toutes les infos :)

Par Jino le 20/12/2010 à 19:35:11

merci beaucoup, je n'ai pas utilisé ces explications à fond, puisque je n'ai besoin que d'une petite lettre de motivation pour un stage pour lequel je suis déjà pris, mais c'est intéressant de voir comment il faudra que je fasse si jamais il me prenait un jour l'envie d'y travailler !

Par Vincent le 14/09/2012 à 22:31:14

Woah... la vache. C'est difficile! C'est tentant de s'inspirer de la dernière phrase. haha Merci beaucoup! :-D

Ajouter un commentaire

Nom :

Url (facultatif) :

Commentaire :